"En octobre 1998, Bernard PRAS expose pour la première fois ses inventaires: portraits d'amis ou de personnages célèbres. Le succès de cette exposition l'impose, d'emblée, comme l'un des artistes émergents les plus originaux de la nouvelle génération.

Véritable "maître en illusion", Bernard PRAS use de beaucoup d'humour pour faire l'inventaire de nos vies dans le chaos de nos objets consommés, mais aussi, de beaucoup de justesse pour, à partir d'images populaires, créer de nouvelles icônes comme des portraits du CHE, de VAN GOGH, ou d'EINSTEIN" (extrait de la monographie de Bernard PRAS).

15 novembre 2004: premières étincelles...
Novembre 2004. Bernard PRAS, accompagné de son complice Vincent BREDIF, débarquent à Colmar.
 
Leur mission ? Répondre à la demande de la société ROHR ENVIRONNEMENT en créant une oeuvre d'art à partir des matériaux récoltés sur place.
 
Leurs outils ? Une chambre MAMIYA pour la visée et le repérage, des carnets de croquis et de photos pour retrouver l'inspiration, un poste à souder pour l'assemblage des pièces.  
 
Le projet était en gestation depuis quelques mois, et il aura fallu une semaine de préparation en atelier (documentation, croquis, esquisses) et plus de deux semaines de travail sur place pour donner naissance à cette installation de Bernard PRAS, qui sera exposée en permanence sur le site de notre société (pendant les heures d'ouverture au public ou sur rendez-vous).
 
L'installation a été conçue par modules indépendants, et pourra donc être transportée et montée dans d'autres lieux d'exposition, à condition de disposer d'une surface plane d'environ 50 m².
    
Après quelques journées de travail, l'installation prend forme.
Détail de la main et de la flamme...
Détail de la tête...

Retrouvez ici prochainement les deux reportages télévisés diffusés par France 3 Alsace.

"Bernard PRAS est un glaneur particulier: il collecte toutes sortes d'objets insignifiants en apparence, pris dans leur unicité, mais porteurs de sens pris dans leur conjonction avec d'autres éléments.
Tous ces objets se conjuguant devant nos yeux créent soudain une constellation prenant vie et formant visage, sous la seule condition d'une perspective précise où la prise de sens se mue en apparition.
Le sens de l'oeuvre dépend du sens dans lequel on l'aborde, et l'abordage de cet espace fait jouir l'oeil qui comprend où il va. Cet espace prend sens sous la force de la perspective au jeu fascinant. Le lieu se met en scène et se prête à l'état d'âme le plus troublant dans sa vibration humaine: la fascination."
 
(extrait de la monographie "Bernard PRAS" éditée en septembre 2001 par les éditions Bruno DELARUE)
Bernard PRAS (au premier plan) et Vincent BREDIF en pleine concentration.
La récolte est bonne. Ce morceau de ferraille trouvera certainement sa place dans l'installation.
 
Ceux qui tournent autour de moi ne verront rien...

...mais de face j'ai belle allure, à condition de trouver le point de vue.